Echelle de Beaufort et état de la mer

Lorsque nous plongeons en mer, nous entendons très souvent des expressions du type “Vent de X Beaufort”…et “Mer belle à peu agitée…” Que cela signifie-t-il ?

L’échelle de Beaufort

L’échelle de Beaufort est une échelle de mesure empirique de la vitesse du vent, comportant 13 degrés (de zéro à 12), utilisée dans les milieux maritimes.

Si la vitesse du vent peut être mesurée avec une bonne précision à l’aide d’un anémomètre exprimant une valeur en nœuds ou en kilomètres par heure, il est commode, en mer, d’estimer cette vitesse par la seule observation des effets du vent sur la surface de la mer.

Il revient à l’amiral britannique Francis Beaufort (1774-1857) d’avoir, en 1805, imaginé une échelle comportant des critères assez précis pour quantifier le vent en mer et permettre la diffusion d’informations fiables universellement comprises. Le degré Beaufort correspond à la vitesse moyenne du vent sur une durée de dix minutes. Le symbole de l’échelle de Beaufort est bf. Le degré Beaufort est égal à l’arrondi à l’entier le plus proche de la racine cubique du quotient par 9 du carré de la vitesse du vent. On peut l’exprimer par la formule ci-dessous (où v représente la vitesse du vent exprimée en km/h) :

Ainsi pour un vent mesuré de 80 km/h, on obtient Beaufort = 8,926… Soit pratiquement 9.

A noter, qu’à partir de Force 7, les conditions météo sont jugées sérieuses, en particulier pour les embarcations côtières, c’est pourquoi, le CROSS émet un Bulletin Météorologique Spécial sur la VHF pour alerter les marins. Au delà de 118 km/h, le calcul devient sans signification.

Le tableau ci-dessous permet d’avoir une vue globale et synthétique de l’échelle de Beaufort :

Force Termes Noeuds Km/h Photo de l’état de la mer Etat de la mer Effets à terre
0 Calme Moins de 1 Moins de 1 La mer est comme un miroir La fumée monte verticalement.
1 Très légère brise De 1 à 3 De 1 à 5 Quelques rides ressemblant à des écailles de poissons, mais sans aucune écume La fumée indique la direction du vent. Les girouettes ne s’orientent pas.
2 Légère brise De 4 à 6 De 6 à 11 Vaguelettes ne déferlant pas On sent le vent sur la figure, les feuilles bougent.
3 Petite brise De 7 à 10 De 12 à 19 Très petites vagues. Les crêtes commencent à déferler. Ecume d’aspect vitreux. Parfois quelques moutons épars Les drapeaux flottent bien, les feuilles sont sans cesse en mouvement.
4 Jolie brise De 11 à 15 De 20 à 28 Petites vagues, de nombreux moutons Les poussières s’envolent, les petites branches plient.
5 Bonne brise De 16 à 20 De 29 à 38 Vagues modérées, moutons, éventuellement embruns Les petits arbres balancent, les sommets de tous les arbres sont agités.
6 Vent frais De 21 à 26 De 39 à 49 Crêtes d’écumes blanches, lames, embruns On entend siffler le vent.
7 Grand frais De 27 à 33 De 50 à 61 Trainées d’écumes, lames déferlantes Tous les arbres s’agitent.
8 Coup de vent De 34 à 40 De 62 à 74 Tourbillons d’écumes à la crête des lames, trainées d’écumes Quelques branches cassent.
9 Fort coup de vent De 41 à 47 De 75 à 88 Lames déferlantes grosses à énormes, visibilité réduite par les embruns Le vent peut endommager les bâtiments.
10 Tempête De 48 à 55 De 89 à 102 Conditions exceptionnelles : Très grosses lames à longues crêtes en panache. L’écume produite s’agglomère en large bancs et est soufflée dans le lit du vent en épaisse trainées blanche. Dans son ensemble, la surface des eaux semble blanche. Le déferlement en rouleaux devient intense et brutal. Visibilité réduite Gros dégâts.
11 Violente tempête De 56 à 63 De 103 à 117 Conditions exceptionnelles : Lames exceptionnellement hautes (les navires de petit et moyen tonnage peuvent, par instant, être perdus de vue). La mer est complètement recouverte de bancs d’écume blanche élongé dans la direction du vent. Partout, le bord de la crête des lames est soufflé et donne de la mousse. Visibilité réduite Gros dégâts.
12 Ouragan Au delà de 64 Au delà de 118 Conditions exceptionnelles : L’air est plein d’écume et d’embruns. La mer est entièrement blanche du fait des bancs d’écume dérivant. Visibilité fortement reduite Très gros dégâts.

L’état de la mer

L’ état de la mer est la description de la surface de la mer soumise à l’influence du vent (qui génère le système de vagues) et de la houle. La terminologie associée (mer forte, mer calme, etc…) a été normalisée par les services de Météorologie maritime pour fournir aux navires et aux installations situées en mer une information qui puisse être utilisable. En effet, l’état de la mer peut être source de dangers, de manière indépendante de la force du vent, en particulier dans les zones d’eaux peu profondes (aux abords des côtes, sur des hauts fonds,…) ou dans les passages resserrés ou parcourus par des courants importants (raz, …).

L’action du vent sur la mer donne naissance aux vagues. La mer du vent est le système de vagues créé à l’endroit même où souffle le vent. En quittant l’endroit où elles ont été générées, les vagues se régularisent et deviennent la houle, qui peut se propager très loin même en l’absence de vent. Lorsque la houle suit une autre direction que les vagues engendrés par le vent, on parle de mer croisée. La réflexion des trains de vagues sur une côte abrupte peut engendrer également une mer croisée au large. En Europe, le phénomène est connu et redouté dans le golfe de Gascogne et en Méditerranée.

Le vice-amiral Percy Douglas a créé en 1917 l’échelle qui porte son nom pour décrire l’état de la mer :

 Classe Hauteur des vagues Etat de la mer
 0  Pas de vagues  Mer calme
 1  Supérieure à 10 cm  Mer ridée
 2  De 10 à 50 cm  Mer belle
 3  De 50 cm à 1,25 m  Mer peu agitée
 4  De 1,25 à 2,50 m  Mer agitée
 5  De 2,50 à 4 m  Mer forte
 6  De 4 à 6 m  Mer très forte
 7  De 6 à 9 m  Mer grosse
 8  De 9 à 14 m  Mer très grosse
 9  Supérieure à 14 m  Mer énorme

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.