Le GEASM passe au mélange !

NitroxNotre club dispense depuis plusieurs années des formations Niveau 2 et Niveau 3. Classiquement nous avons une demi douzaine de stagiaires N2 et deux à trois stagiaires N3. Ces formations mobilisent globalement cinq à six moniteurs chaque saison. Nous organisons nos plongées techniques dans les carrières auxquelles nous avons accès. Ces plongées ont lieu en général un samedi sur deux. Ainsi nous devons disposer d’environ  une trentaine de blocs de plongée gonflés à 200 bar par week-end de plongée technique.

Notre club dispose d’un compresseur Coltri-Sub MCH 13-16 nous permettant d’assurer le gonflage de ces blocs chaque semaine. Cependant, le temps passé par nos bénévoles pour assurer ces gonflages est important et lourd à gérer par eux.

Pour remédier à cela, le club a investi dans une véritable station de gonflage en achetant des blocs tampons. Les démarches de certification de conformité sont relativement simples à réaliser auprès de la DREAL (ex DRIRE). Nous avons donc installé une rampe de gonflage permettant d’assurer le remplissage en parallèle de 6 blocs de plongée. Cette rampe, “simple et rustique” nous a été forunie par la société Tel Plongée. elle présente l’intérêt de n’utiliser que des flexibles haute pression et donc limite la complexité de l’installation car il n’y a pas de travail d’installation de tuyauterie inox haute pression. En parallèle, nous avons fait évoluer l’installation électrique du compresseur afin que nous ayons une marche automatique de celui-ci de deux heures chaque jour (par fraction d’une demi-heure toutes les heures). ceci permet d’assurer que nos blocs tampons soient toujours à la pression de service et que notre compresseur ne soit pas trop sollicité (2 heures de fonctionnement quotidien permettent l’injection de 30 m3 dans les tampons, soit l’adjonction  de 150 bar dans nos tampons).

L’utilisation d’une telle station est un véritable confort pour les utilisateurs : Le gonflage des blocs se fait rapidement, en silence, et de façon sécurisée. Comme l’ont fait remarquer nombre des utilisateurs de la station : “Ca change la vie !”.

Mais nous ne nous sommes pas arrêtés là ! Tous les plongeurs ont bien conscience que les plongées techniques sont “accidentogènes”, on y cumule des profils inversés, des “yo-yo”, des procédures anormales, … Bref, tout ce qui formellement déconseillé dans les manuels. Un bon moyen de limiter les risques est de plonger au Nitrox (que ce soit en plongée technique ou en plongée d’explo). Le Nitrox, qu’est ce que c’est ? C’est un gaz de respiration enrichi en oxygène. C’est-à-dire que le bloc sur lequel on respire contient un gaz avec plus de 21% d’oxygène. L’accumulation d’azote dans l’organisme étant moindre, ceci permet de plonger plus longtemps et de moins ressentir la fatigue. Malheureusement, l’utilisation du Nitrox coute assez cher.

Un bon moyen est de fabriquer soi-même le mélange, le recours à un stick mélangeur est une bonne solution qui présente des avantages au niveau de  la mise en œuvre comme au niveau de l’investissement économique. Beaucoup de sites web expliquent comment en fabriquer mais nous avons préféré investir dans un stick Nitrox fabriqué par la société NTS Dive (certifié CE) et commercialisé via le site web de Diving equipement. Cette appareil apporte la sécurité et l’automatisation de la fabrication. Nous avons passé en parallèle une convention avec Air Liquide (comme recommandé par la FFESSM) et nous sommes aujourd’hui en mesure de fabriquer nos propres mélanges Nitrox (jusqu’à une concentration de 40 % d’O2). Néanmoins, pour des raisons de facilité de mise en œuvre et de coût, nous limitons le gonflage à des Nitrox 30 ou 32 %. La Commission Technique (c’est à dire le collège des moniteurs) du club a par ailleurs validé que l’ensemble des formations Niveau 2 et Niveau 3 dispensées par l’association se feraient dorénavant au Nitrox, et nous avons donc intégré la qualification plongeur Nitrox à nos cursus.

La Commission Matériel procède à la qualification Nitrox de nos blocs de plongée, et cette nouvelle saison sera l’occasion de déployer cette approche. Nous sommes impatients de plonger au mélange de façon systématique ! En parallèle, plongeurs du club pourront bénéficier du Nitrox pour leurs plongées d’exploration, un vrai plus pour tous nos adhérents !

 

3 comments

  1. Le Nitrox prend tout son sens lors de voyages où vous êtes amenés à plonger 2 ou 3 fois par jour pendant une semaine.Toute la zone Américaine et les grands lieux de plongée (Maldives, Mer rouge, Polynésie, Antilles) proposent ce type de plongée utilisé par un nombre croissant de plongeurs.

  2. Bien que non initié, je crois mesurer la portée d’une telle installation. Une révolution !
    Bravo aux bénévoles et encadrants du club pour leur investissement et cette belle réussite.

    Encore plus de motivation pour suivre la formation N2 cette année 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.